Peter Galbusera / Researcher

KMDA / Biology

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

La biodiversité est menacée non seulement par le changement climatique, mais aussi par la perte et la fragmentation des habitats, la surexploitation, la pollution,…. . La biodiversité est la diversité des écosystèmes et des espèces mais aussi la diversité au sein des espèces (entre individus). Je m’inquiète surtout de la perte de cette biodiversité génétique parce que c’est cette variation génétique qui permet aux populations et aux espèces de s’adapter, au fil des générations, à des environnements changeants. En outre, les espèces et les écosystèmes rendent beaucoup de services à l’humanité et, en perdant ces services, nous risquons de perdre des possibilités d’atténuation ou d’adaptation au changement climatique.
Notre environnement devrait maintenant être une priorité absolue pour les politiciens. Nous avons besoin d’une  » voie  » claire (lois, stratégie, plan,…action) pour faire face non seulement au changement climatique et à la perte de biodiversité (génétique) mais aussi à la situation socio-économique (santé des populations, bien-être, pauvreté,…). Je pense qu’il est maintenant possible d’aborder simultanément de nombreuses questions de société.
Les gouvernements doivent prendre davantage de mesures pour prévenir la perte de biodiversité et le changement climatique, mais nous aussi, les citoyens. Nos contributions doivent être réalistes et en fonction de nos capacités (financières), mais être multiples, sur divers aspects de notre vie. Pour convaincre les autres, je témoigne que j’ai choisi de vivre à proximité de mon travail, ce qui me permet d’aller à vélo, d’éviter autant que possible les vols (ou de compenser ou d’optimiser les vols) utilisant par example KLATCH (https://www.convien.com/mpf.html) ; ouvrir un compte à la Banque Triodos ; isoler (progressivement) notre maison, utiliser l’électricité verte produite à la maison avec des panneaux solaires et par Ecopower, comme fournisseur ; utiliser souvent Ecosia comme moteur de recherche ; manger moins de viande ; collecter des légumes biologiques dans une ferme CSA (Community Sustained Agriculture) ; … et convaincre les autres personnes à s’adapter’.
En général, je pense que la société est trop exigeante pour les gens. On attend de nous que nous soyons super flexibles/accessibles (téléphone portable), mobiles (voiture) et, surtout, que nous dépensions (trop) (y compris sur des choses dont nous avons à peine besoin). Il est difficile de résister à ces attentes. Cependant, je pense que nous devrions être réalistes et le faire étape par étape (comme lorsque nous suivons un régime) pour trouver un meilleur équilibre entre ce dont nous avons besoin et ce que l’environnement peut soutenir.