Charlotte Cornil / Researcher

University of Liège / Biologist, PhD in Sciences, trained in neuroendocrinology

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

J’étudie comment les hormones contrôlent le comportement et la reproduction. Bon nombre des produits chimiques que nous utilisons quotidiennement, comme les contenants alimentaires en plastique, les pesticides, les cosmétiques et les produits ignifuges dans notre ordinateur ou notre siège d’auto, interfèrent avec l’action normale des hormones, altérant ainsi le développement normal, le métabolisme et la reproduction de nombreuses espèces dont nous faisons partie. Ces produits chimiques contribuent aux problèmes de santé chez les humains, mais ils contribuent aussi à déstabiliser les systèmes écologiques et à réduire la biodiversité. Chez certaines espèces, le développement d’un individu en tant que mâle ou femelle dépend de la température à laquelle il a été incubé (pendant son développement). Avec le réchauffement climatique, ces espèces sont menacées d’extinction en raison du manque de partenaires sexuels.
Au fil des ans, ma famille et moi avons progressivement augmenté notre consommation d’aliments biologiques et locaux achetés dans des magasins où les fruits et légumes biologiques ne sont pas emballés dans du plastique. Nous buvons l’eau du robinet ou des bouteilles en verre. Nous mangeons en saison, évitons les aliments transformés et avons réduit notre consommation de viande. Nos enfants vont à l’école avec des collations maison, des sandwiches et de la soupe dans des boîtes de conserve en acier inoxydable. Nous cultivons certains de nos légumes. Nous ne possédons qu’une seule voiture que nous utilisons au minimum. Pendant la semaine, la voiture va de la maison à l’école et de là nous allons au travail en vélo ou en transport en commun. Nous trions nos déchets et les amenons au parc de recyclage.
Notre maison est rénovée, nous avons isolé le toit quand nous avons emménagé, mais il pourrait encore être mieux. Le système de chauffage n’est actuellement pas compatible avec une pompe à chaleur, mais des alternatives sont envisagées. Pour présenter notre travail et rencontrer d’autres scientifiques, je dois voyager. Quand c’est possible, je préfère le train, mais je continue à parcourir de longues distances (souvent vers l’Amérique) une à trois fois par an. Je cherche actuellement des moyens de recentrer mes activités en Europe, mais c’est un défi.
Changements majeurs dans la société/politique :

  • La promotion d’une agriculture locale, à petite échelle et durable
  • Améliorer le tri et le recyclage des déchets individuels et industriels
  • Réaménagement d’épiceries locales ou de supermarchés où l’on trouve des aliments de qualité en vente libre (non préemballés).
  • Maîtriser et limiter les déchets industriels
  • Taxe sur le kérosène pour limiter les importations de marchandises en provenance du monde entier
  • Promouvoir une production durable (mettre fin à l’obsolescence planifiée) et le réaménagement des ateliers de réparation.
%d blogueurs aiment cette page :