Pieter De Frenne / Professor

Ghent University, Forest & Nature Lab / Biodiversity, plants, climate change

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

Mes principales préoccupations dans le domaine de la biodiversité et des réponses des plantes au changement climatique sont que de nombreux écosystèmes (forêts, prairies, terres arides, etc. à travers le monde) sont déjà en train de changer, mais que les connaissances en la matière sont très peu transmises au public. Les populations végétales et des communautés entières réagissent et changent en effet en ce qui concerne le moment de leur floraison, leur croissance ou leur composition.
Ma principale action dans ma vie personnelle est de faire le plus de vélo possible. Cela prend un peu plus de temps, mais évite la combustion de combustibles fossiles dans les voitures/autobus et l’utilisation de l’électricité dans les trains. Je considère qu’il s’agit là du principal changement qui est possible dans notre société et au niveau politique : changer notre mode de vie, notre régime alimentaire et nos habitudes de voyage en avion est si difficile, mais il devrait être possible de retirer une grande partie des voitures de nos routes. Outre les avantages climatiques, il y a d’importants avantages connexes tels que la réduction de la pollution atmosphérique et la santé et la sécurité (moins de victimes d’accidents de la route et d’incidents de circulation avec des cyclistes et des piétons).

%d blogueurs aiment cette page :