Patrick Gerin / Professor

UCLouvain / Biosciences engineering

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

Mes préoccupations

  • La mésinformation de beaucoup de mes concitoyens sur les impacts (pour ou contre l’environnement) de gestes quotidiens aujourd’hui considérés comme “normaux” (et qui ne l’étaient pas avant les années 1960).
  • L’absence de vision de nos “leaders” politiques (plutôt “followers”), dont les positions/décisions accumulent les inconvénients de la transition énergétique, plutôt que de construire sur ses avantages (économiques, sociaux, environnementaux).
    Actions personnelles
  • Energie: J’ai conçu une maison très bien isolée, avec eau chaude sanitaire et chauffage 100% renouvelables (solaire + bois, chaudière à double combustion (= “propre”), + électricité verte via coopérative citoyenne). Une partie de mon jardin sert à couvrir tous mes besoins en bois tout en indroduisant un refuge de biodiversité.
  • Mobilité: A défaut d’accès à du biométhane-carburant, ma famille roule au LPG.
  • Alimentation: réduction raisonnée de la consommation de viande, justification aux enfants du refus des animaux de compagnie carnivores.
  • Eau: J’ai conçu l’alimentation sur base d’une très grande réserve d’eau de pluie, couvrant tous les besoins de la famille (+ réduction des inondations en aval), eau de distribution limitée à la boisson, douche et urinoir pour limiter la consommation d’eau. Refus des espaces imperméabilisés autour de la maison.
  • Eaux usées: Vu que l’égoût de ma rue se déverse directement en rivière sans épuration, j’épure complètement mes eaux usées de manière autonome et j’en recycle les nutriments plutôt que les rejeter ou détruire.
  • Déchets: tous les résidus biodégradables de cuisine et de jardin sont recyclés en amendement (potager et arbres fruitiers); le tri a permis de réduire la production des déchets “mélangés” à 1 sac environ toutes les 3 semaines (famille de 6 personnes); tout le reste est recyclé.
  • Biodiversité: une partie de mon jardin est en fauchage tardif avec diversification visible de la flore; j’ai introduit une haie avec plus de 20 espèces ligneuses feuillues indigènes autour du jardin; .
    Difficultés
  • Inscrit depuis 20 ans sur des sites de covoiturage, je n’ai encore pu concrétiser que temporairement avec un voisin.
  • Consommation électrique qui ne baisse plus, malgré les efforts.
  • Motiver mon épouse et mes enfants à passer aux actes concrets (ou les accepter de manière positive).
    Facteurs clés de transition
  • Un accès à des informations plus transparentes sur les impacts sociétaux et environnementaux de chacun de nos choix, pour accepter que certaines de nos aspirations doivent rester des rêves, car trop impactantes
%d blogueurs aiment cette page :