Valérie Hugon / Master student

unamur / Biology

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

-Ma principale préoccupation est le manque de sensibilisation d’un grand nombre de personnes sur la quantité de produits (alimentaires ou non) inutiles, superflus achetés et qui finissent souvent à la poubelle.
-Modifications :

  • J’essaie de manger des produits biologiques provenant de pays proches de la Belgique, de manger moins de viande et d’acheter moins des produits préparés.
  • Pour réduire le plastique, j’ai commencé à utiliser des shampooings solides, à acheter des fruits et légumes en vrac ainsi que des céréales ou des graines.
  • Je trie mes déchets, j’utilise beaucoup de papier recyclé, j’achète peu de vêtements et si je le peux en seconde main
  • A la maison, nous avons des panneaux solaires pour l’électricité et des tubes solaires pour l’eau chaude.
  • J’aimerais avoir un potager.
  • J’aimerais en faire prendre conscience à mon entourage, mais j’avoue avoir quelques difficultés.
    -Les difficultés rencontrées pour réduire votre consommation d’énergie ou les facteurs de dégradation de l’environnement au niveau de l’entreprise : la quantité de marque, de publicité, de produits, de soldes sont différents facteurs qui, à mon avis, poussent à la consommation parce que nous voulons toujours plus et maintenant, il est devenu impossible de marcher dans les rues sans être confrontés à tous ces produits, tous plus beaux, plus colorés, censés être moins cher et plus efficace les uns que les autres.
    De plus, je ne connais pas grand-chose à l’économie mais je pense que le modèle actuel, qui veut la croissance à tout prix, pousse les gouvernements à prendre des décisions qui vont souvent à l’encontre de la conservation de la planète mais plus dans la recherche du gain et donc de la surproduction / surconsommation.
    -Principaux changements dans la société ou au niveau politique :
    Nous avons besoin d’enseignants qui, dans les écoles maternelles et primaires, forment les élèves au tri et à la consommation durable et je pense que dans toutes les formations, les élèves doivent avoir un cours sur la biodiversité et l’importance de la nature, car comment faire en sorte que les gens prennent soin de la terre s’ils ne comprennent pas ce que cela leur apporte, pourquoi le faire.
    Nous avons besoin d’une augmentation du nombre de sites de recyclage des déchets et d’une augmentation des produits fabriqués à partir de ces matériaux recyclés.
    Nous avons besoin d’un changement majeur dans les techniques agricoles pour permettre aux sols de produire des récoltes pendant plus longtemps et arrêter la déforestation, ….

Originally posted 2018-07-15 14:29:47.

%d blogueurs aiment cette page :