Martine Vanderstraeten / Senior Advisor

Belgian federal Science Policy Office / Geographie

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

Ma principale préoccupation est que les résultats scientifiques sont disponibles pour comprendre le changement climatique et soutenir l’action, mais que les responsables politiques pensent trop à court terme et en termes de coûts d’action et non de coûts de l’inaction.
Cela dit, il est important de continuer à étudier les processus sous-jacents du système climatique ainsi que les liens et les interactions avec d’autres systèmes, de poursuivre la recherche de base et de continuer à réduire les incertitudes.
Dans le cadre de mon travail, j’essaie de continuer à attirer l’attention sur la nécessité de poursuivre la recherche.
En ce qui concerne ma consommation d’énergie : J’ai des panneaux solaires, mais après tout, ma facture n’est pas beaucoup plus basse. Je ne suis pas récompensé pour la production de ma propre énergie. Ce serait bien si je pouvais stocker l’énergie produite dans une batterie pour l’utiliser sur des memnets quand le soleil ne brille pas.
Principaux changements dans la société et au niveau politique : une réflexion à long terme, un comportement gratifiant qui sous-tend la transition vers une société neutre en carbone.

Originally posted 2018-06-30 03:38:56.

%d blogueurs aiment cette page :