Pierre Meerts / Professor

Université Libre de Bruxelles / Biology,

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

Je suis préoccupé par le fait que les changements climatiques reçoivent actuellement beaucoup plus d’attention que d’autres dimensions des impacts humains sur l’environnement. L’accumulation de polluants organiques et minéraux dans le sol, l’eau et l’atmosphère constitue une menace pour l’avenir de l’humanité aussi grave que les perturbations climatiques. Toutes les dimensions sont liées et doivent être considérées ensemble.
L’inertie collective et le manque de volonté politique sont vraiment effrayants.
Personnellement, je change progressivement mon mode de vie comme suit.
En ce qui concerne l’alimentation, nous

  • préférons de plus en plus souvent les magasins d’alimentation en vrac aux supermarchés ;
  • préférons les légumes biologiques, pour encourager les producteurs nouvellement établis ;
  • consommons des fruits et légumes de saison et évitons les aliments provenant de loin ;
  • essayons de manger moins de viande.
    Chez nous, nous avons installé des panneaux photovoltaïques et nous sommes maintenant autosuffisants en électricité.
    Nous recyclons tous nos déchets organiques en les compostant dans le jardin.
    Pour les courts trajets en ville, j’ai commencé à utiliser le vélo au lieu de la voiture.
    Tant que les décideurs encourageront le développement des aéroports et se réjouiront de l’augmentation du trafic aérien, du transport routier et de l’industrie automobile, rien ne changera.
    Nous devons admettre que le mode de vie que nous avons adopté dans les pays développés au cours des 50 dernières années est tout simplement suicidaire.
    L’un des défis majeurs est d’assurer un accès équitable à une vie décente pour tous les êtres humains, ce qui impliquera inévitablement une diminution de l’utilisation des ressources par les populations vivant dans les pays développés.
    Le mot « progrès » doit recevoir une nouvelle signification. Le progrès a été réduit à un sens étroit de « progrès technologique ». D’autres dimensions doivent être intégrées, notamment éthiques et sociologiques. C’est là, je pense, le vrai défi.

Originally posted 2018-06-26 00:25:43.

%d blogueurs aiment cette page :