Cédric Luthers / Expert

ISSeP / Air Quality Monitoring

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

Principales préoccupations : Pollution de l’air, notamment par la circulation et les sources de chaleur. Je procède à de nombreuses études tout autour de la Wallonie où des problèmes sont détectés ou suspectés (proximité de sources de circulation, zone urbaine, zonage industriel,…).
Changement et actions : Nous avons considérablement réduit notre utilisation de la voiture. Nous (ma femme et moi) utilisons des vélos pour nous rendre au travail et limitons autant que possible nos déplacements avec notre voiture. Nous faisons aussi nos achats dans les magasins locaux et bio. Nous préférons acheter nos légumes et notre viande à un fermier local en voie directe. Nous limitons le chauffage à 19 °C à la maison et éteignons la lumière autant que possible. Nous essayons également d’éduquer nos enfants aux questions environnementales. Nous commençons aussi une transformation vers le zéro déchet.
Difficultés : Le prix des produits « bio » et l’organisation. Toutes ces actions ou ces nouvelles façons de vivre demandent plus de temps et une meilleure organisation. Une diminution du temps de travail est nécessaire pour assumer tout cela, en particulier avec une famille de 5 personnes.
Changements clés : Je pense que le changement doit venir du citoyen. Pour cela, le citoyen doit être éveillé aux questions environnementales et avoir la possibilité de faire le bon choix. Le gouvernement doit soutenir toutes les technologies et initiatives qui guident le citoyen vers la bonne voie (éco-énergie, bio et consommation locale, nouvelles technologies, diminution des déchets, ….). Le gouvernement (au niveau local ou européen) devrait également éviter tout lobbying en conflit avec l’environnement (ex : essence, glyphosate).

Originally posted 2018-05-01 17:34:46.

%d blogueurs aiment cette page :