Veerle Van linden / Sr. researcher

Instituut voor Landbouw-, Visserij- en Voedingsonderzoek (ILVO) / Bio-engineering sciences, expertise: sustainable agricutural production systems and LCA

La traduction de ce témoignage a été générée automatiquement par un programme. Merci d’excuser les éventuelles erreurs.

Principales préoccupations en agriculture : les processus naturels étant complexes, nous devons examiner la contribution et les solutions de l’agriculture de manière systématique. L’objectif est trop étroit maintenant et nous avons tendance à oublier quelles sont les contributions des secteurs. Le débat public est déformé et donc malhonnête et la raison en est le manque de connaissance. Néanmoins, le secteur doit se transformer en profondeur. En général, pour tous les secteurs, nous devons évaluer les solutions climatiques d’une manière holistique pour éviter de déplacer le problème du climat vers d’autres impacts environnementaux.
Mes actions jusqu’ici : J’utilise mon vélo pour toutes les activités à moins de 6 km (~90%) et les transports en commun pour les déplacements professionnels. J’achète de la nourriture aussi locale que possible (membre + conseil d’administration de’voedselteams’ ; légumes de la ferme bio-dynamique). Je m’engage et j’achète du commerce équitable. J’achète (presque exclusivement) des vêtements d’occasion ou des vêtements produits de manière éthique et écologique. Je fabrique mes propres cosmétiques et produits d’entretien à partir d’ingrédients naturels. J’utilise des noix de lavage pour la lessive et je sèche naturellement le linge. J’évite de prendre l’avion (sauf si je ne peux pas, très rarement (2014 et 2019, une fois). Je suis membre de l’équipe de transition dans ma ville natale. Je répare et réutilise des vêtements et des choses. J’éduque mes enfants et discute avec eux de notre comportement de consommation, des conséquences pour la planète, et pourquoi nous essayons de vivre de manière consciente (et ils doivent utiliser le vélo…). J’en discute (et j’explique ou argumente) souvent avec les autres. Je suis végétarien (depuis de nombreuses années) et ma famille mange végétarien ou végétalien environ 50% du temps.
Mes actions futures : e-bike à mon travail, qui est à 21 km (vallonné) ; j’ai pris le train avant pendant 6 ans, mais le trajet dure 75 minutes contre 23 minutes en voiture… il ne laissait aucune place pour l’aide aux enfants.
Difficultés : la mobilité propre est souvent désastreuse (possibilités, connexions, temps, capacité). Surtout les week-ends. La culture et les installations des réunions peuvent être améliorées – les réunions en ligne devraient être promues, les communautés locales devraient disposer d’installations pour que leurs membres puissent organiser de telles réunions.
Changements clés : les prix devraient refléter les coûts réels et les subventions devraient aider les personnes moins fortunées à faire des choix respectueux du climat. L’éducation pour tous devrait être une priorité, fondée sur des faits scientifiques et selon une approche systématique (comment les choses sont liées – y compris l’immigration, la pauvreté, les inégalités, etc.) Le gouvernement devrait donner l’exemple. Même quand c’est difficile et prend beaucoup de temps, c’est pour nous tous.

Originally posted 2018-07-28 07:22:46.

%d blogueurs aiment cette page :